La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance a le plaisir d’annoncer la lauréate du Prix d’excellence en éducation de la petite enfance de 2013 : Linda McDonell

    Mme McDonell a beaucoup apporté au secteur de la petite enfance dans lequel elle œuvre depuis les quarante dernières années. De ses débuts comme éducatrice jusqu’à son poste actuel de titulaire de la chaire régionale d’innovation de la Colombie-Britannique en faveur du développement de la petite enfance autochtone à l’Université de l’Île de Vancouver, Mme McDonell a manifesté un engagement, des compétences, un savoir, un savoir-faire et une passion qui ont touché et influencé d’innombrables enfants, parents, étudiants et professionnels, sans compter des organismes de garde à l’enfance et des représentants du gouvernement.

    Elle a exercé une influence sur bien des gens et a œuvré à l’échelle locale, provinciale, nationale et internationale du secteur de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants :

    • sur la scène locale, elle a travaillé auprès d’enfants d’âge préscolaire et d’un organisme professionnel;
    • sur la scène provinciale, elle a travaillé pour l’organisme Early Childhood Educators of B.C., le ministère de la Santé (Early Childhood Educator Registry), l’Université de Victoria, le Conseil provincial sur la garde d’enfants et l’Université de l’Île de Vancouver (anciennement le Collège Malaspina);
    • sur la scène nationale, elle a travaillé de concert avec la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance;
    • enfin, sur la scène internationale, elle a travaillé en faveur de l’Initiative sur le développement de la petite enfance en Indonésie.

    Candidature lauréate : Joyce Branscombe, Sandra Griffin, Trudy Norton et Judy Pollard ont proposé la candidature de Mme McDonell.

    Candidatures proposées  

    Le Dr Ingrid Crowther personnifie l’excellence en éducation de la petite enfance par son dévouement et son engagement, par ses actions de sensibilisation au pays et à l’étranger, par sa contribution à la formation et à l’éducation, et surtout par son attachement à assurer des résultats positifs pour les enfants et les familles.

    Les réalisations de Gillian Moir ont eu une incidence positive directe sur les programmes de première ligne et leurs bénéficiaires, soit les parents et les jeunes enfants. Elle a travaillé à toutes les échelles : locale, territoriale, nationale et interministérielle. Elle est tout aussi à l’aise dans la négociation d’ententes multilatérales que dans la prestation de services d’expert-conseil régional en éducation de la petite enfance, la collaboration avec des organismes non gouvernementaux ou l’aide dans une garderie.

    Au cours de sa longue carrière dans le secteur de la garde d’enfants, Jamie Kass a joué plusieurs rôles, a conclu des alliances avec de nombreux partenaires et a mené bien des campagnes de revendication, toujours en faveur de l’accroissement du nombre et de la qualité des services de garde au profit des enfants et des familles. Tout au long de ces activités, Mme Kass a été une ardente défenseure de ressources humaines en éducation de la petite enfance. Elle a milité pour l’amélioration des salaires et des conditions de travail, pour une reconnaissance et pour le respect. Elle a siégé à bien des conseils d’administration et comités, dont longtemps au comité exécutif du Conseil sectoriel des ressources humaines du secteur des services de garde à l’enfance.

    À titre d’enseignante en éducation de la petite enfance au collège communautaire Northwest, Joan Turecki a vu qu’il fallait un programme post-diplôme pour les Premières Nations. En conséquence, elle a mis sur pied le programme de certificat spécialisé pour les Premières Nations, qui a contribué au secteur de l’éducation de la petite enfance dans le Nord-Ouest grâce à ses pratiques uniques, adaptées à la culture et prometteuses. Mme Turecki a enseigné aux éducatrices qu’il leur incombe d’encourager les enfants et les adultes à comprendre et à reconnaître la riche histoire des cultures et des coutumes des peuples des Premières Nations de la province. Elle a véritablement voué son temps, son savoir et son énergie à améliorer les services de garde du Nord-Ouest de la Colombie-Britannique.

    Le rôle moteur de Kathy Handley dans le Nord et dans toute la Colombie-Britannique a grandement influencé la qualité des soins dont bénéficient les enfants en Colombie-Britannique. Mme Handley est une ardente défenseure du secteur, de la formation et de la création d’options pour les étudiantes en éducation de la petite enfance. Sur le plan professionnel, elle a ciblé ses efforts principalement sur l’amélioration des programmes formation en apprentissage et en garde des jeunes enfants au Collège Northern Lights. Elle a mené de main de maître le département et s’est consacrée à l’offre et à la promotion d’occasions de formation de qualité qui répondent aux besoins des apprenants en matière d’éducation et d’emploi.

    Marjorie Cooper offre des services de garde de qualité et défend le secteur de la petite enfance depuis 40 ans. Elle possède l’expérience des services de première ligne et de l’administration de garderies, de services de garde en milieu familial, de programmes parascolaires et de programmes de la petite enfance.  Partout où elle a travaillé, elle a cherché à ce que les meilleurs services possibles soient offerts aux enfants et aux familles. Mme Cooper s’investit aussi dans son rôle de « Peer Validator » [validatrice auprès des pairs] de l’Alberta Association for the Accreditation of Early Learning and Care et est une accompagnatrice et un mentor formidable.

    Michelle Vesey a à cœur le bien-être des enfants dont elle s’occupe, ce qui paraît dans la programmation variée et la qualité du personnel du service de garde Les Franco-lions. Mme Vesey est aussi très présente auprès des enfants. Elle a mis sur pied une équipe formidable et continue de faire preuve d’un leadership et d’un dévouement exemplaire pour le maintien et l’amélioration des programmes des Franco-lions de Lacerte.

    Shawna Miller-Poitras exploite actuellement un programme inspiré de la méthode Reggio Emilia. Elle travaille tous les jours auprès d’enfants de 4 ans et défend ardemment les droits des enfants. Elle éveille les opinions en aidant la collectivité à créer une charte des droits des enfants. Mme Miller-Poitras instaure un climat de partage et de bienveillance en salle de classe qui permet aux enfants de faire l’expérience de l’interdépendance dans la vie. À mesure qu’ils se découvrent eux-mêmes, qu’ils découvrent les autres et le monde qui les entoure, les enfants apprennent qu’ils ont des droits et responsabilités réciproques à titre de citoyens de notre société.

    Le Saskatoon Early Childhood Education Demonstration Centre est un modèle de centre de développement de l’enfant où la qualité et le dur labeur sont manifestes. Le personnel s’efforce de placer les enfants et leur famille au cœur de tout ce qu’il fait. Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre au Centre et de constater le sourire, la fébrilité et le sens de l’émerveillement qu’on peut lire sur le visage des enfants ainsi que les grosses caresses que ces derniers font à leurs éducatrices en arrivant chaque matin.