La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance applaudit le plan d’investissement dans la petite enfance en Ontario

    L’Ontario et le Canada progressent vers un système de garde et de la petite enfance qui est abordable et de grande qualité

    Le 27 mars 2018

    L’annonce faite en Ontario aujourd’hui selon laquelle 2,2 milliards de nouveaux dollars pourraient être investis dans la garde à l’enfance afin d’assurer la gratuité des services de garde pour les enfants d’âge préscolaire constitue un bon pas solide en faveur des enfants et des familles du pays. Il y a un souci de la qualité comme jamais auparavant et le parti politique provincial au pouvoir promet d’établir une grille salariale concurrentielle et transparente pour les éducatrices et éducateurs de la petite enfance et le personnel des services de garde.

    L’initiative prise par le gouvernement fédéral dans la dernière année pour investir dans la petite enfance et signer des ententes avec les provinces, les territoires et les communautés autochtones a ouvert le bal. Ensemble, les engagements financiers fédéraux et les investissements provinciaux et territoriaux ainsi que le soutien stratégique feront que les enfants bénéficieront de programme de grande qualité assuré par des travailleuses et travailleurs bien formés et rémunérés, ce qui constitue un élément clé de la qualité.

    « Dans tout le Canada, nous voyons les provinces et les territoires consentir de nouveaux investissements pour la garde à l’enfance ou les bonifier. Cette impulsion collective aide à assurer des services de garde abordables, inclusifs, accessibles et de qualité pour les enfants et les familles, fait valoir Marni Flaherty, présidente du conseil d’administration de la FCSGE. Il reste encore beaucoup à faire, mais les choses avancent dans le bon sens. »

    Don Giesbrecht,
    Directeur général de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance
    613-729-5289 (p. 220)