La mise en candidature 2017

     

     

     

     

     

    Nous avons lancé aux membres un appel de mises en candidatures au conseil de la FCSGE  mai 2017 et c’est avec une grande fierté que nous annonçons la mise en candidature des neuf personnes suivantes en vue de leur élection à l’un des six postes disponibles au conseil. Leur mandat sera de trois ans, soit du 15 novembre 2017 au 14 novembre 2020.


    Nom :                  Joan Arruda

    Lieu d’origine : Toronto (Ont.)

    Emploi actuel : Première dirigeante, Family Day Care Services

     Adhésion professionnelle: Membre de Home Child Care Association of Ontario (HCCAO) et membre de la FCSGE

    Travail ou rôles antérieurs auprès d’une association provinciale ou territoriale de garde d’enfants : Association Early Childhood Educators Ontario, membre du conseil/trésorière de 2001 à 2006, Home Child Care Association of Ontario, membre du conseil (de 2005 à aujourd’hui), Réseau provincial des centres de la petite enfance de l’Ontario – coprésidente d’assemblée (de 2007 à 2011), Quality Early Learning Network, coprésidente d’assemblée (de 2010 à aujourd’hui)

    Travail et rôles antérieurs dans une organisation nationale : Membre actuel du conseil d’administration de la FCSGE

    Autre travail ou expérience de bénévolat : Première dirigeante, Family Day Care Services (de 2004 à aujourd’hui), directrice générale, Thorncliffe Neighbourhood Office (de 2000 à 2004), superviseure (de 1989 à 2000), Enseignante au Red Apple Day Care College, Seneca College, Continuing Ed. (de 1991 à 2001), membre du conseil/trésorière du Flemingdon Community Health Centre (de 1999 à 2007).

    Motif/buts/objectif pour se joindre au conseil de la FCSGE :  Tous les enfants et leur famille méritent d’avoir accès à des services de la petite enfance qui sont abordables et de qualité dans leur communauté. Il faut que ces services soient offerts par des professionnels reconnus de la petite enfance qui ont une rémunération adéquate. Ces professionnels doivent aussi avoir accès à des occasions de formation et de perfectionnement professionnel pour pouvoir toujours améliorer les services offerts aux enfants. Je souhaite poser de nouveau ma candidature pour siéger au conseil d’administration afin de continuer à contribuer à la conversation nationale en misant sur ce que j’ai appris lors de mon travail auprès d’organismes provinciaux et nationaux.


    Nom: Cottes, Linda

    Lieu de résidence:    Toronto (ON)

    Poste actuel :         Première vice-présidente, Child and Family Development, YMCA du Toronto métropolitain

    Adhésion professionnelle : FCSGE

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants: Membre élue du conseil des membres auprès de l’Ordre des éducatrices et éducateurs de la petite enfance (Ordre des ÉPE) de l’Ontario, membre du comité exécutif de l’Ordre des ÉPE. Présidente du comité du contentieux de l’Ordre des ÉPE. Co-présidente d’un réseau d’organismes de garde d’enfants sans but lucratif en Ontario, le Quality Early Learning Network. Présidente actuelle du comité consultatif des YMCA de l’Ontario; Membre actuelle du panel d’experts Early Years Capital Standards in Schools. Membre actuelle du Comité consultatif ministériel pour la petite enfance.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale: Membre actuel du conseil d’administration de la FCSGE; Association principale pour l’apprentissage par le jeu du bureau national des YMCA; Chargée de la formation, de l’évaluation et de la prestation continue.

    Autre travail, parcours bénévole : Coprésidente actuelle de Quality Early Learning Network (Ontario); éducatrice accréditée de la petite enfance possédant 35 ans d’expérience. Responsable de 280 centres de la petite enfance comportant 29 000 places réglementées et comptant 3000 remarquables éducatrices et éducateurs.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil de la FCSGE: Depuis 38 ans, je cherche à mouvoir de l’avant la profession, à faire reconnaître l’importance de l’apprentissage préscolaire et de l’éducation permanente pour les éducatrices et éducateurs. J’ai fait mes premiers pas dans cette profession et j’ai contribué à l’avènement de grands changements au sein de mon Association, particulièrement au cours des sept dernières années où se sont produites des transformations dans la garde des enfants en Ontario (la transition vers la maternelle à plein temps, la modernisation de l’apprentissage préscolaire, l’Ordre des ÉPE). J’ai largement contribué à ces changements en essayant de mettre sur pied un système qui soutienne les familles et qui soit résolument axé sur des milieux d’apprentissage préscolaire de grande qualité pour les enfants. Un nombre important de modifications s’impose encore en Ontario, mais la province se dirige dans la bonne direction.

    J’aimerais faire profiter le niveau national de mes connaissances à l’échelle provinciale et inversement, en apprendre davantage au niveau national pour enrichir la perspective provinciale. J’estime que mon bagage de connaissances et d’expériences pourrait être utile au conseil et je ne souhaiterais rien de plus que de pouvoir engager des conversations sur l’excellence de la garde et de l’apprentissage de la petite enfance au Canada.


    Nom :                         Fowler Massie, Laura

    Lieu de résidence :   Chelsea (QC)

    Poste actuel :        Coordonnatrice de département, garde et éducation de la petite enfance u Cégep Heritage College

    Adhésion professionnelle : Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE)

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale : S.O.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale : S.O.

    Autre travail, parcours bénévole : Services de garde Andrew Fleck, Ottawa (ON) superviseure, enseignante principale; Services de garde Variety, Ottawa (ON), enseignante principale, programme des bambins; Prématernelle coopérative de Chelsea, Chelsea (QC), directrice des enseignants; Centre de ressources pour parents d’Ottawa (ON), coordonnatrice; Quintet Consulting Corporation, Ottawa (ON), directrice des relations avec la clientèle et du développement de l’entreprise; Services de garde d’enfants Charlemagne, Orléans (ON), superviseure.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil : Je détiens un diplôme en ÉPE du Collège Algonquin, un baccalauréat en psychologie de l’Université Carleton et une maîtrise en éducation avec spécialisation en enseignement collégial de l’Université de Sherbrooke. Durant mes trente ans et plus dans le domaine, j’ai enseigné en service de garde réglementé, en maternelle coopérative et au sein de programmes de ressources familiales.

    Je suis enchantée de pouvoir rencontrer, et travailler avec, des professionnels partageant mes intérêts et ma passion pour le développement de la petite enfance. Je m’intéresse particulièrement au jeu dans des salles de classe de maternelle à plein temps et d’école élémentaire. J’aime beaucoup aider les enseignants à faire usage des meilleures pratiques dans des programmes axés sur l’exploration.  Je m’interroge surtout sur la perception qu’ont les enseignants du jeu comme moyen réel d’apprentissage pour les enfants. Avec l’incorporation de documents comme « L’apprentissage des jeunes enfants à la portée de tous dès aujourd’hui » et

    « Comment apprend-on? », je me demande si la notion de jeu comme pratique exemplaire a été totalement intégrée ou si elle est encore perçue comme un mot de quatre lettres dans l’éducation au niveau élémentaire.

    En outre, je me passionne pour la promotion et la revendication de tous les aspects de la garde et de l’apprentissage préscolaire et plus particulièrement pour la connaissance, chez les ÉPE, des pratiques autochtones d’enseignement aux jeunes enfants. Cet automne, j’entreprendrai un projet spécial en lien avec mon collège en vue de renforcer les partenariats réciproques avec les milieux d’éducation préscolaire et de soutien aux familles autochtones et des premières nations.  J’espère créer des débouchés pour permettre aux étudiants autochtones et non autochtones d’effectuer des stages dans des centres d’amitié, des programmes Bon départ, des programmes de soutien familial et d’autres programmes qui offrent des services aux Autochtones. J’ai joint ma proposition à des fins d’information.

    Je suis également accréditée à titre d’enseignante de yoga hatha, en particulier auprès des enfants. J’explore la possibilité de créer un programme de formation pour les ÉPE désireuses et désireux d’enseigner des méthodes de relaxation, de conscientisation et de réduction du stress aux enfants. Mon idée est de former des ÉPE qui offriraient ce programme gratuitement dans des collectivités et des écoles où les enfants sont particulièrement à risque et n’ont pas accès aux programmes coûteux dispensés par ailleurs.

    Enfin, j’aimerais mentionner le fait que je m’intéresse beaucoup à la question de la garde et de l’éducation préscolaire sur le plan international. J’emmène depuis cinq ans des étudiants en ÉPE dans des villages éloignés du Guatemala. Ce projet humanitaire de deux semaines expose les étudiants aux défis auxquels font face les familles et les enfants vivant dans une extrême pauvreté. D’après mon expérience, ce genre d’apprentissage en profondeur suscite chez eux une réflexion sur le monde qui les pousse à exceller dans leur propre pratique comme éducateurs et éducatrices des jeunes enfants.


    Nom :                 Hees, Carla

    Lieu de résidence :   Westbank (CB)

    Poste actuel:         En fin d’études au programme d’agent de réglementation, Community Care Facilities, Justice Institute of BC.

    Adhésions professionnelles :  Early Childhood Educators of BC (ECEBC), Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE), BC Aboriginal Child Care Society (BCACCS)

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants : Présidente sortante, ECEBC; représentante de la CB affiliée à la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance; membre du comité d’examen du prix d’excellence de la FCSGE; groupe de travail d’ECEBC Leadership Initiative Evaluation Process; groupe de travail ECEBC Innoweve Strategic Clarity Work; comité de planification de la conférence provinciale d’ECEBC; Journées de leadership provincial d’ECEBC; membre du conseil provincial d’Early Childhood Educators of BC.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale : Représentante du groupe de travail sur les normes professionnelles des gestionnaires de services de garde à l’enfance du Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l’enfance; comité de sélection au World Conference Workshop de la National Association of the Education of Young Children (NAEYC).

    Autre travail, parcours bénévole: Comité de sélection des prix d’excellence du premier ministre en éducation de la petite enfance; comité consultatif sur une saine alimentation et l’activité physique des jeunes enfants de Child Health BC/Provincial Office for the Early Years; membre du Peer Review Grant Committee for First People’s Heritage Language Culture Council BC; comité directeur de BC Rural Early Childhood Development; membre du comité Vancouver Coastal Aboriginal Early Childhood Development; membre de Manitoba Child Care Association; programme de ressources et d’aiguillage en matière de garde d’enfants; conseil d’administration chargé du développement des services de garde du conseil municipal de Richmond; conseil consultatif sur les services de garde de la ville de Richmond; Women in Business Powell River; table de collaboration en partenariat sur la petite enfance de Kelowna, CB; table de consultation CATCH (Community Action Towards Children’s Health) de Kelowna, CB; participation au First People’s Heritage Language Culture Council BC Language Nest Handbook for BC; comité et campagne de financement pour les collectivités des premières nations; présidente de la planification de Pediatric Cancer-Cops Against Cancer BC : présidente du comité d’établissement des programmes communautaires pour enfants de 0 à 6 ans de CB de Powell River; présidente sortante de la section de Powell River, CB, de Early Childhood Educators of BC; présidente de Powell River, BC Ages and Stages Community Family Event; coprésidente du 35e anniversaire à Powell River de la journée familiale consacrée aux enfants d’âge préscolaire des collectivités de CB; coprésidente de Powell River, BC Ages and Stages Community Family Event; discussions en table ronde au sujet de Six ans et gagnant avec les intervenants provinciaux de Richmond, CB; présidente du comité de Six ans et gagnant, Bella Bella, CB; forum sur le leadership Participant-Many Voices, Common Cause – forum sur le leadership autochtone en DPE, province de CB.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil de la FCSGE:

    1. Améliorer la qualité des services de garde et d’éducation préscolaire pour les familles canadiennes en mettant en œuvre des services et en facilitant l’accès à l’information pour le secteur de la garde d’enfants au Canada.

     À titre d’éducatrice professionnelle de la petite enfance, je me suis engagée il y a 32 ans à constamment promouvoir l’amélioration de la qualité des services de garde et d’éducation préscolaire pour toutes les familles canadiennes.

    Il en va de ma responsabilité personnelle et professionnelle de m’engager à participer activement aux tables rondes et au sein d’associations. J’ai la chance, lorsque j’engage un dialogue professionnel et que je participe en étroite collaboration avec mes collègues aux diverses tables rondes, de pouvoir fournir de l’information et mettre sur pied différentes initiatives d’une manière respectueuse et dynamique afin d’aider la FCSGE à atteindre l’excellence dans son travail de garde et d’éducation préscolaire.

    Le travail que j’ai accompli m’a donné la possibilité de présider des réunions sur la petite enfance, d’établir des plans de travail stratégiques, de mettre en œuvre des événements communautaires et de contribuer à la rédaction de rapports destinés à des professionnels.

    Si vous posez la question à des professionnels du secteur de la garde et de l’éducation préscolaire qui me connaissent, ils vous tiendront les propos suivants montrant à quel point je me suis efforcée d’améliorer la qualité des services de garde et d’éducation préscolaire pour les familles canadiennes en mettant en œuvre des services destinés au secteur de la garde d’enfants au Canada…

     « Carla est une éducatrice qui œuvre avec passion et détermination auprès de tous les jeunes enfants et de leur famille. »

    « Elle est activement engagée auprès des membres et elle n’hésite pas à mettre la main à la pâte quand il s’agit de la profession et d’élever les normes du professionnalisme. »

    « Carla ne recule devant aucune participation active. Elle sait où elle va et elle comprend l’importance du travail mené en collaboration tant sur le plan Provincial que National. »

    « Carla est plaisante, énergique et engagée au sein de la profession. »

    « Carla a montré qu’elle croyait en la mise en œuvre et au maintien d’un système de garde et d’éducation préscolaire et qu’elle en revendiquait la création. Tout au long de sa carrière à différents niveaux, elle est demeurée convaincue de l’importance de la création d’un cadre national de garde et d’éducation préscolaire durable grâce à un financement adéquat à long terme. »

    2. Soutenir la mise en place et les activités d’associations Provinciales et Territoriales de garde d’enfants au Canada   

    À titre de présidente sortante de Early Educators of BC, j’ai eu l’honneur d’être nommée représentante de CB affiliée à la FCSGE. C’est ainsi que j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises d’aider d’autres organismes et d’engager un dialogue sur le travail qu’effectuent les associations de garde d’enfants Territoriales et Provinciales au Canada.

    Lorsque je suis allée à Services de garde 2020 à Winnipeg en 2014, j’ai fait la connaissance de nombreux professionnels en provenance de tous les coins du pays. Bon nombre d’entre eux et elles représentaient des associations de garde d’enfants Provinciales et Territoriales du Canada et nous avons forgé des liens professionnels qui perdurent et qui, je crois, nous ont renforcés et unis davantage.

    J’ai également eu l’occasion de rencontrer d’autres représentants et de travailler aux côtés du conseil d’administration de la FCSGE lors d’une utile rencontre face à face à Ottawa en 2016. On ne peut trop insister sur l’importance de telles rencontres face à face qui contribuent grandement à établir des relations fondées sur le respect et la collaboration. Je soutiens aussi la mise sur pied et les activités d’associations de garde d’enfants Territoriales et Provinciales au Canada en gardant l’œil ouvert. Je veille à me tenir constamment informée du travail qu’accomplissent les autres associations Provinciales et Territoriales par l’entremise de leurs sites Web, du bulletin électronique de la FCSGE et des médias sociaux.

    Une autre façon de me tenir au courant de ce qui se passe au sein de la profession de garde et d’éducation préscolaire dans les autres Provinces et Territoires consiste à m’engager activement tant au sein du comité de sélection du prix d’excellence de la FCSGE que de celui du prix d’excellence du premier ministre en éducation de la petite enfance. Dans mon travail bénévole aux comités de sélection, j’ai passé un nombre incalculable d’heures à m’informer et à tirer des leçons de l’incroyable dévouement des professionnels des divers organismes du pays. Les récits, les réflexions et les observations de ces professionnels ne m’ont pas seulement informée du travail qu’ils accomplissent, mais ils m’ont profondément émue en tant que professionnelle.

    Je soutiens aussi le travail de tous les organismes du fait que je suis membre de longue date de l’Association canadienne pour la promotion des services de garde à l’enfance qui jette un regard pancanadien sur la garde des enfants. Je suis également membre professionnelle de longue date de la FCSGE. Ayant été membre de la Manitoba Child Care Association m’a en outre fourni une perspective particulière. Je suis actuellement membre de Early Childhood Educators of BC et de BC Aboriginal Child Care Society.

    Je crois profondément que mon travail à l’échelle Régionale, Provinciale et Territoriale illustre combien il est crucial de mettre à l’honneur la diversité dans chacune de nos Provinces et chacun de nos Territoires.

    3. Fournir de l’information et faciliter la communication entre les membres du secteur de la garde d’enfants au Canada, du gouvernement et d’autres parties intéressées à soutenir la qualité des services de garde et d’éducation préscolaire.

     À titre d’éducatrice professionnelle de la petite enfance, j’estime avoir la responsabilité de saisir les occasions de participer aux interactions qui portent sur la qualité de la garde et de l’éducation préscolaire. Comment me suis-je engagée è fournir de l’information et à faciliter la communication?

    1. Je me tiens informée des réunions, des tables de concertation sur la petite enfance et des événements publics qui se tiennent afin de mettre à l’ordre du jour la question de la garde et de l’éducation préscolaire. Si elle n’est pas à l’ordre du jour, je travaille en vue qu’elle le soit. J’engage activement la conversation durant ces réunions en attirant l’attention sur la garde et l’éducation préscolaire et en parlant de l’importance de la qualité et de l’inclusivité au sein du secteur.
    2. Je m’efforce d’assurer un suivi et de poursuivre le dialogue en invitant ces intervenants à venir prendre un café. Je vais les voir en passant au bureau, je leur envoie un courriel (ça ne prend pas plus de deux minutes), je les appelle au téléphone.
    3. ADHÉSION À DES ASSOCIATIONS NATIONALES ET PROFESSIONNELLES. Tôt dans mon parcours professionnel, j’ai compris l’importance de joindre une association, car une telle adhésion est indispensable à chacun de nous le long de notre parcours professionnel. En devenant de plus en plus active au sein de mes associations professionnelles, j’aide à favoriser l’atteinte de buts professionnels collectifs. Grâce aux événements professionnels Nationaux et Provinciaux-Territoriaux qui sont parrainés tout au long de l’année, chacun de nous peut se mettre en contact avec ses collègues et ses pairs professionnels. Le dialogue et les activités nous permettent, en tant que professionnels, d’échanger des idées, de demander conseil, de se porter volontaires pour prendre la parole ou de devenir membres d’un comité. Nous, professionnels, sommes plus forts tous ensemble et plus unis si nous sommes membres de nos associations Nationales et Provinciales-Territoriales.
    4. J’ai pris la liberté d’aller vers des partenaires types et d’autres non standards pour parler de la garde et de l’éducation préscolaire. Cela peut se faire de diverses manières : les voisins, les entrevues pour un emploi (je vous vois vous demander, a-t-elle réellement fait ça? Eh bien oui, je l’ai fait!), les députés, les déjeuners de la Coalition pour la réduction de la pauvreté et même – oui – l’agent des services frontaliers du Canada qui m’a demandé : « Que faites-vous comme travail? » (j’ai eu la meilleure des conversations en l’informant de la garde et de l’éducation préscolaire!). Jamais je n’ai raté une occasion de promouvoir la profession et l’importance de la garde et de l’éducation préscolaire.
    5. Je vais à des conférences et à des activités de perfectionnement professionnel. J’en profite pour engager un dialogue au sujet de la profession. Je dois souligner qu’au fil de ces conversations, j’ai noué des relations cordiales, respectueuses. Beaucoup d’entre elles se sont poursuivies et se maintiennent à long terme.
    6. J’ai été membre du comité consultatif du projet 10 $ par jour pour les éducateurs de la petite enfance de la Colombie-Britannique. Au sein de ce comité consultatif et d’autres conseils d’administration provinciaux auxquels j’ai participé activement (et continue de le faire), j’effectue un travail crucial qui aura une incidence à long terme sur les décisions concernant la qualité de la garde et de l’éducation préscolaire.
    7. Grâce aux divers ateliers de formation que j’offre (Early Learning Canada, ECEBC Best Choices – Ethical Journey training, ateliers sur le professionnalisme, série d’ateliers Partenaires pour la qualité de la FCSGE), une multitude d’occasions se sont présentées à moi d’engager la conversation et de créer des activités. Ces occasions favorisent la compréhension et le dialogue quant à l’échange d’information et la communication à propos de la qualité de la garde et de l’éducation préscolaire.

    4. Créer des modèles, des standards et des lignes directrices pour assurer la qualité de la garde et de l’éducation préscolaire, le perfectionnement professionnel et le design organisationnel

     Actuellement, je suis engagée dans le travail crucial de réconciliation effectué par Early Childhood Educators of BC qui aidera à donner une orientation au travail permanent de l’organisme. Ce travail s’effectue en collaboration avec nos partenaires autochtones.

    J’ai participé au travail incommensurable du comité consultatif sur le projet de 10 $ par jour en Colombie-Britannique. J’étais la représentante de la CB siégeant au Child Care Counsel Sector Occupational Competencies. Ce travail sert à constamment agir sur les normes gérant la pratique et les lignes directrices de la profession. Je participe aux activités constantes de perfectionnement professionnel et je comprends parfaitement qu’en accroissant mes connaissances professionnelles, je fais indéniablement preuve de leadership. J’ai créé un milieu de travail novateur et accueillant au sein des premières nations où j’œuvre depuis vingt ans. J’ai créé une culture d’amélioration constante de la qualité de programmes auxquels je participe.

    Je peux témoigner d’un profond engagement envers le code d’éthique de ma profession. À preuve, mon travail actif et permanent à titre de guide de Best Choice-Ethical Journey (http://www.ecebc.ca/program/ethics.html). Je crois que, pour une profession qui cherche constamment à créer des modèles novateurs et efficaces et à veiller à l’inclusion de normes de pratique et de lignes directrices, la formation éthique s’avère indispensable. Cette formation devrait débuter durant la formation initiale et s’étendre aux organismes qui soutiennent, légifèrent et appliquent les règlements Provinciaux et Territoriaux.

    J’ai la ferme intention de participer aux réunions des groupes affiliés Provinciaux et Territoriaux. Je ne doute pas que collectivement, nous pouvons apprendre beaucoup de nos interactions et développer des relations à long terme.

    Je cherche constamment à obtenir des clarifications sur les derniers modèles, standards de pratiques et lignes directrices. J’ai appris que, que l’on soit un nouveau venu dans la profession ou un vieux routier de l’éducation de la petite enfance, on peut continuer à apprendre et être, les uns pour les autres, une source d’inspiration permettant de rehausser les normes de la profession.

    J’ai créé, dans la province de CB, un programme internationalement reconnu intitulé Early Years Language Nest Program. Grâce à l’initiative ECEBC Leadership, j’ai eu la possibilité de hausser ce projet auquel j’ai participé à un niveau international. Le projet de leadership avait pour but d’encourager les hommes à se joindre à la profession de garde et d’éducation préscolaire.

    Je n’ai eu de cesse d’établir des partenariats avec des organismes provinciaux et nationaux en vue d’élaborer des projets qui favorisent le bien-être des enfants et des familles et qui incorporent les plus hautes normes de pratique. J’ai participé à des campagnes liées à la pauvreté, à l’éducation des jeunes enfants, à la sensibilité à la culture autochtone et à la santé.


    Nom :                 Scarlett, Christie

    Lieu de résidence :   Calgary (AB)

    Poste actuel :        Directrice des opérations, Churchill Park Family Care Society

    Adhésions professionnelles : Membre de l’Association of Early Childhood Educators of Alberta (AECEA) et de la FCSGE

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants : Depuis que j’occupe la fonction de directrice, j’ai été appelée à encadrer les gestionnaires et à leur servir de mentor dans le cadre des programmes de Churchill Park en collaboration avec le School Age Care Directors Association (SACDA), l’Alberta Family Child Care Association (AFCCA) et l’Association of Early Childhood Educators of Alberta (AECEA) tout en maintenant mon affiliation auprès de Public Interest Alberta. J’apporte aussi une contribution à des groupes communautaires qui ont une incidence indirecte sur la profession, comme aux Child Care Service Policy and Development Guidelines, par l’entremise de la ville de Calgary. Auparavant, je siégeais au Mount Royal University Advisory Committee for Early Childhood.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale :  Je siège au conseil d’administration de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance depuis novembre 2014, travail que je me suis engagée à poursuivre, et depuis un an, j’apprends à jouer le rôle de trésorière.

    Autre travail, parcours bénévole : J’occupe depuis treize ans divers postes de direction au sein de la Churchill Park Family Care Society et je suis directrice des opérations depuis 2011. Ce poste m’a donné beaucoup d’occasions de projeter ma passion pour les enfants dans des projets administratifs, de valorisation de la marque et commercialisation, finances. Mon expérience passée illustre la trajectoire de ma passion, puisque je me suis toujours assurée que le Canada perçoive les enfants comme la voie de l’avenir.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil de la FCSGE : L’action sociale peut revêtir diverses formes. Chaque décision que je prends comme directrice des opérations et comme parent ou membre de la collectivité s’appuie sur ce que je peux apporter dans la vie des enfants et des familles. Je prends ce genre de décisions quotidiennement. J’espère désormais pouvoir les prendre à l’échelle nationale. La FCSGE a beaucoup à offrir aux praticiennes et praticiens auprès de la petite enfance ainsi qu’aux familles et aux enfants partout au Canada. La FCSGE établit ce lien entre les gens de tout le pays qui reçoivent le soutien requis pour obtenir constamment le même message et la même vision de ce que représente la garde des enfants. Il est important d’avoir une vue d’ensemble de ce qui se passe à l’échelle nationale de façon à ce que les provinces puissent apprendre et progresser à l’unisson. La FCSGE est ce mouvement commun et je souhaite en faire partie. Pour qui d’autre devrions-nous agir, sinon pour les secteurs vulnérables, notre avenir.


    Nom :                 Skuce, Denise

    Lieu de résidence:    Saskatoon (SK)

    Poste actuel:         East Side Director, Tykes and Tots Early Learning Inc.

     Adhésions professionnelles: Saskatchewan Early Childhood Association (SECA), Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE)

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants : Membre du conseil d’administration de SECA; membre du conseil d’administration de Saskatchewan Association of Child Care Homes Inc.; membre du conseil d’administration de Saskatoon Family Child Care Home Association.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale : Membre du conseil d’administration de CAYC Saskatoon Satellite Chapter

     Autre travail, parcours bénévole : À titre de directrice de deux centres d’éducation préscolaire depuis avril 2017, et ayant géré avec succès mon propre service de garde à domicile pendant 22 ans, il est clair que j’ai fait des enfants la carrière de ma vie. Je suis actuellement membre de la Saskatchewan Early Childhood Association de même que de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance et je siège au conseil de CAYC Saskatoon Satellite Chapter. En 2010, j’ai obtenu mon diplôme en éducation de la petite enfance et mon niveau III d’ÉPE. En ce moment, je fais un certificat de praticienne offert par Forest School Canada où j’ai fait un stage en 2015. Dans le passé, j’ai fait partie du Early Learning Leaders Caucus de la FCSGE en Saskatchewan.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil de la FCSGE : Les enfants, leur éducation, leur bien-être, c’est ma passion. Je sais que dans le monde actuel affairé où l’on vit, il est impératif qu’il y ait une foule de services de garde à domicile et de centres où les enfants peuvent apprendre et grandir. Je ne saurais trop insister sur la nécessité, pour les enfants, de passer plus de temps à l’extérieur et de se rapprocher de la nature. Je crois que les enfants devraient prendre part à des jeux risqués pour cultiver tous leurs talents et se développer entièrement comme personnes. Il revient aux éducatrices et éducateurs, aux responsables d’un service de garde en milieu familial et aux directrices et directeurs actuellement en poste d’être de véritables chefs de file et de montrer à ceux et celles qui se destinent à faire carrière dans le domaine de la garde des enfants combien il est nécessaire et important d’offrir des soins stables et continus à chaque enfant pris individuellement. J’ai fait partie de nombreux organismes qui s’intéressent à l’éducation préscolaire dans la ville de Saskatoon et la province de Saskatchewan. Je souhaite poursuivre dans cette voie et m’impliquer davantage au niveau national pour colmater les brèches entre les provinces.

    Mon but est de faire en sorte que la Saskatchewan soit au-devant de la scène, par rapport à l’ensemble du Canada, dans le domaine de la garde et de l’éducation préscolaire. Tous les enfants au pays devraient avoir accès à des programmes de la petite enfance de qualité, et je veux qu’il en soit ainsi.

    Forte de mon travail de promotion du jeu à l’extérieur comme mode d’apprentissage et de ma passion pour les enfants et la garde des enfants, je vous présente ma demande de mise en candidature au conseil d’administration de la FCSGE.


    Nom :                 Stapleton, Donna

    Lieu de résidence :   Bridgewater (NS)

    Poste actuel :            Directrice générale, Small World Learning Centre

    Adhésions professionnelles : Nova Scotia Child Care Association (NSCCA), Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE)

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants : Anciennement coprésidente et membre du conseil d’administration de Child Care Connections Nova Scotia

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale : S.O.

    Autre travail, parcours bénévole : Enseignante principale, Day Break Parent Child Centre (NL); éducatrice spécialisée dans les soins aux nourrissons, Fox Trap High School (NL); éducatrice spécialisée dans les besoins spéciaux, St Joseph’s Child Care Centre, Halifax : cofondatrice et membre du South Shore Director’s Group; membre de Nova Scotia Non-Profit Director’s Association of Nova Scotia : membre de Bridgewater & Area Chamber of Commerce : membre de North American Reggio Alliance : membre de Town of Bridgewater Open Space Plan Advisory Committee : je termine un  baccalauréat en administration de services sociaux à l’Université MacEwan, Edmonton (décembre 2017) : certificat en perfectionnement des cadres (2007), St Mary’s University : gestion des cadres pour les administratrices et administrateurs de la petite enfance (2007), Mount St Vincent University : à la tête du nouveau programme éducatif préscolaire de la Nouvelle-Écosse (2017) : à la tête de l’étude de l’Université Dalhousie « Littératie physique dans la petite enfance » (2017); Ai contribué aux ouvrages de Susan Stacey « The Unscripted Classroom » (2011), « Pedagogical Documentation in Early Childhood » (2015) et figurerai dans son ouvrage à venir (2018).

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil de la FCSGE : Je contribuerai aux travaux et à la mission de la FCSGE en vue d’atteindre l’excellence dans le domaine de la garde et de l’éducation préscolaire en tirant profit de mon expérience, de mes études et de ma passion pour l’éducation préscolaire. Pour ce faire, je consulterai mes collègues, les familles et la collectivité et je ferai de l’action sociale. Je vis en milieu rural en Nouvelle-Écosse; aussi a-t-il été important pour moi de quitter mon milieu et de me rapprocher des autres afin de m’instruire à leur contact et de m’assurer que l’on offre un programme de grande qualité aux enfants. Je souhaite en apprendre davantage sur la façon de mieux promouvoir l’intérêt des jeunes enfants et je crois que siéger au conseil de la FCSGE m’aiderait à atteindre ce but.


    Nom :                 Stevenson, Angie

    Lieu de résidence :   St Brieux (SK)

    Poste actuel :               Directrice générale, St Brieux Community Child Care Centre Inc.

     Adhésions professionnelles : Saskatchewan Early Childhood Association (SECA), Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE)

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants : Présidente, SECA, membre du conseil d’administration de 2009 à aujourd’hui. Membre de Early Learning Leader Caucus Saskatchewan depuis 2007.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale : S.O.

    Autre travail, parcours bénévole : J’appartiens au secteur de l’éducation de la petite enfance depuis 2001, année à laquelle j’ai obtenu mon diplôme en éducation de la petite enfance de ce qui était alors connu sous le nom de SIAST, à Saskatoon (SK). J’ai entrepris ma carrière en ÉPE en travaillant auprès des nourrissons. J’ai travaillé à Oak Trees and Acorns pendant deux ans avant de retourner vivre dans ma ville natale. J’y ai été engagée dans l’industrie de l’agriculture en attendant l’ouverture de St Brieux Community Child Care Centre Inc. en février 2006. On m’y a engagée comme ÉPE dans la salle des nourrissons et à titre de directrice adjointe. Lorsque la directrice a démissionné en mai 2006, j’ai pris la relève au poste de directrice et je travaille à St Brieux Community Child Care Centre depuis lors. C’est un grand centre rural comptant 74 places et un personnel d’une vingtaine de personnes. J’ai aussi accepté le rôle de présidente de notre coopérative régionale (North East DayCare Director’s Cooperative, de 2007 à aujourd’hui) et je suis active au sein de la SECA.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil d’administration de la FCSGE :  J’estime que je serais une excellente candidate au conseil de la FCSGE de par mes vastes connaissances des enjeux et des préoccupations des installations d’enseignement préscolaire, tant en milieu rural qu’urbain en Saskatchewan. J’ai aussi de bonnes relations de travail avec de nombreux fonctionnaires au ministère de l’Éducation, direction générale de la petite enfance. J’ai fait carrière dans le domaine de la petite enfance et j’œuvre pour sa croissance. Je suis une grande adepte de SECA et de la FCSGE et je suis toujours intéressée à savoir ce que je peux faire pour les aider à croître et se développer. Mon centre de la petite enfance a été reconnu par la SECA comme l’un des meilleurs en Saskatchewan et beaucoup de membres de mon personnel ont reçu des prix d’excellence. Je ne crois pas au statu quo quand il est question de nos enfants. J’estime que l’on peut toujours chercher à croître et à faire mieux pour eux.

    J’envisage avec plaisir la possibilité de travailler avec d’autres à l’échelle nationale. Je sens que nous sommes à l’aube de grands changements. Je pense aussi qu’une voix forte venant des Prairies sera un atout pour la FCSGE.


    Nom :               Whitehead, Taya

    Lieu de résidence :   Robson (Castlegar) Colombie-Britannique

    Poste actuel: Institutrice en GÉPE, Selkirk College

    Adhésions professionnelles : Early Childhood Educators of British Columbia (ECEBC) et membre de la FCSGE

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une association provinciale-territoriale de garde d’enfants : Je me suis jointe à ECEBC en 1998 à titre d’étudiante. Je suis une ancienne présidente de Early Childhood Educators of British Columbia et j’exerce diverses fonctions bénévolement à l’échelle locale et provinciale. ECEBC m’a récemment embauchée à contrat pour élaborer un programme de leadership pour la phase 2 de ECEBC Leadership Initiative.

    Rôles antérieurs, travail auprès d’une organisation nationale : J’ai terminé mon cycle complet de trois ans au conseil d’administration de la FCSGE (par suite d’une nomination d’un an) et je me sens finalement ancrée dans mon rôle au conseil. Je crois que je fais profiter le conseil de la diversité de mes compétences et de l’étendue de mes connaissances, provenant d’un milieu rural de la CB, et ayant exercé— et exerçant toujours — divers rôles pour le compte de ECEBC, en plus de mon rôle d’enseignante au postsecondaire. J’ai une forte présence au sein de l’équipe, je désire m’impliquer et j’ai la passion du métier.

    Autre travail, parcours bénévole : Je suis éducatrice de la petite enfance depuis 18 ans. J’ai terminé ma formation initiale en ÉPE en 1998 au Selkirk College à Castlegar (Colombie-Britannique).  Par la suite, j’ai obtenu un diplôme en services sociaux et fait un baccalauréat en soins de l’enfance et de la jeunesse à l’University of Victoria. J’ai récemment fait une maîtrise à l’Athabasca University. Je possède une vaste expérience, allant des soins de groupe et des soins aux nourrissons et aux bambins au programme assisté de développement de l’enfant. Au cours des neuf dernières années j’ai enseigné au programme de GÉPE au Selkirk College.

    Raison, buts et objectif de l’adhésion au conseil d’administration de la FCSGE : Je suis une épouse et une mère de trois enfants. Je vis dans la région rurale de Kootenay en Colombie-Britannique. Je crois que nous en sommes à un point tournant dans l’histoire et que nous avons la possibilité de faire des pas de géant pour faire progresser le secteur. Je suis une passionnée, je vois les choses en grand et je m’engage à fond dans les projets auxquels je participe. Je suis en mesure de soutenir la FCSGE dans sa mission visant l’excellence de la garde et de l’éducation préscolaire par mon travail au niveau local, provincial et national. Je me considère d’abord et avant tout une ÉPE, mais je suis aussi une éducatrice des adultes et une militante. J’ai également une grande expérience de la formation en ligne qui peut s’avérer utile si la FCSGE songe à des options pour nos membres.

     

     

     

     

     

     

    Avis de la tenue de l’assemblée générale annuelle de 2017

    Le conseil d’administration de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE) fait savoir que l’assemblée générale annuelle (AGA) de 2017 aura lieu le jeudi 21 septembre 2017 à midi heure de l’est par webinaire, dans le but :

    • d’examiner et d’approuver le procès-verbal de la dernière assemblée générale annuelle des membres qui s’est tenue le 21 septembre 2016;
    • de prendre acte des états financiers et du rapport annuel de la Fédération pour l’exercice se terminant le 31 mars 2017;
    • de nommer les vérificateurs de la Fédération pour l’année qui vient;
    • d’élire les administrateurs du conseil;
    • de traiter de toute autre affaire dûment soulevée par les participants à l’assemblée.

    Les membres de la FCSGE doivent être présents pour pouvoir voter, car il n’y a pas de vote par procuration.

    Les membres de la FCSGE qui souhaitent participer doivent en aviser Don Giesbrecht, PDG, à l’adresse dgiesbrecht@cccf-fcsge.ca ou communiquer avec lui par téléphone au numéro 613-729-5289, poste 220.

     Fait ce 28e jour de juillet 2017

    PAR ORDRE DU CONSEIL

    Marni Flaherty

    Présidente, conseil d’administration de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance

    Appel de mise en candidature pour le conseil d’administration

     

     

     

     

    La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE) invite tous ses membres à lui soumettre des candidatures pour son conseil d’administration. Les candidats et candidates doivent :

    • avoir au moins 18 ans
    • être membre en règle de la FCSGE
    • posséder une expérience, un sens du leadership et un engagement manifestes auprès d’un organisme régional, provincial ou national lié à la petite enfance ou à la garde à l’enfance

    Fédération canadienne des services de garde à l’enfance

    La FCSGE est un organisme national à but non lucratif. Elle forme la plus grande association du secteur de l’apprentissage et de la garde de la petite enfance au Canada. La FCSGE s’efforce d’assurer l’excellence de ce secteur.

    En partenariat avec ses affilés provinciaux et territoriaux, la FCSGE vise à :

    1. assurer la qualité des services d’apprentissage et de garde de la petite enfance pour les familles canadiennes en leur offrant des services et en facilitant la diffusion d’information dans le secteur de la petite enfance au Canada
    2. soutenir l’essor et les activités des associations provinciales et territoriales de garde à l’enfance au Canada
    3. informer les membres du secteur de la petite enfance au Canada, les gouvernements et les parties intéressées à soutenir des services de garde de qualité, et faciliter la communication entre eux
    4. élaborer des modèles, des normes et des lignes directrices pour la qualité dans le secteur de l’apprentissage et de la garde de la petite enfance, pour le perfectionnement professionnel et pour la conception organisationnelle

    Conseil d’administration

    Le conseil d’administration de la FCSGE tient régulièrement des réunions par voie électronique ou par conférence téléphonique et se réunit au moins une fois par année en personne, ce qui peut nécessiter des déplacements. Les membres du conseil sont élus pour un mandat de trois ans. Ils ont la responsabilité de veiller à la gestion de l’organisme, de lui donner une vision stratégique, de faire les évaluations nécessaires et de s’occuper des relations publiques.

    Mise en candidature et déroulement des élections

    Toute candidature doit parvenir par courriel au directeur général de la FCSGE, M. Don Giesbrecht, à l’adresse dgiesbrecht@cccf-fcsge.ca, au plus tard le vendredi 28 juillet 2017. Elle doit indiquer précisément comment le candidat ou la candidate répond aux critères de nomination et comment il ou elle contribuera à la mission de la FCSGE qui consiste à viser l’excellence des services d’apprentissage et de garde de la petite enfance. Le dossier de candidature doit aussi comprendre une courte notice biographique.

    Les candidatures pour siéger au conseil d’administration seront soumises à l’examen des membres de la FCSGE 30 jours avant l’assemblée générale annuelle, qui se tiendra le jeudi 21 septembre 2017 à midi. Les membres éliront le nouveau conseil d’administration lors de cette assemblée.

    Questions

    Prière d’appeler M. Don Giesbrecht au 613-729-5289, poste 220, ou lui écrire à dgiesbrecht@cccf-fcsge.ca

    Conclusion d’une entente multilatérale longuement attendue pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants

     

     

     

     

     

    À PUBLIER IMMÉDIATEMENT

    Conclusion d’une entente multilatérale longuement attendue pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants

    Le 12 juin 2017

    OTTAWA – La signature aujourd’hui, à Ottawa, d’une entente-cadre multilatérale pour l’apprentissage et la garde des jeunes enfants était espérée depuis longtemps pour soutenir les enfants et les familles du Canada. La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE), de concert avec ses partenaires provinciaux et territoriaux, félicite les gouvernements d’avoir pris cette mesure nécessaire, mais demande d’autres ententes qui s’inscrivent dans une vision complète avec une stratégie nationale pour la main-d’œuvre dans le secteur de la petite enfance ainsi que d’autres investissements en vue de répondre à l’ensemble des besoins des enfants, des familles et des services de garde du Canada. La garde à l’enfance, à l’instar des services publics d’éducation et de santé, doit être ancrée sur des principes d’équité, de disponibilité, d’accessibilité, d’abordabilité, d’inclusivité et de qualité élevée pour tous les enfants du pays, et non pas seulement pour certaines populations ciblées.

    « Des familles de tous les horizons et de tous les statuts socioéconomiques ont de la difficulté à avoir accès à des services de garde de qualité. Le financement fédéral, le cadre multilatéral et toute future entente doivent servir à mettre en place des systèmes de garde qui tiennent compte de tous les enfants et de toutes les familles, et ils établir clairement ce que sont des services de garde de qualité », précise Don Giesbrecht, chef de la direction de la FCSGE.

    Des données probantes abondantes, la recherche et l’expérience internationale ont montré qu’un programme de garde universel permet aux enfants de dépasser leurs objectifs de développement, peu importe le statut social ou économique de leur famille. Personne n’aurait l’idée d’offrir l’école élémentaire ou des soins de santé seulement aux personnes qui en ont le plus besoin. Il s’agit d’un bien public pour le mieux-être de toute la population.

    Marni Flaherty, présidente de la FCSGE, ajoute : « Cette entente constitue une étape importante pour les enfants, mais il faut largement plus. Nous attendons avec impatience les détails des ententes bilatérales avec les provinces et les territoires et, avec nos partenaires nationaux, autochtones, provinciaux et territoriaux, nous sommes prêts à offrir une expertise et des conseils pour aider le Canada à faire des progrès en faveur des enfants et des familles. »

    La FCSGE compte sur le gouvernement fédéral pour prendre les devants et communiquer la vision et les objectifs qu’il nourrit à l’égard du secteur de la garde à l’enfance au Canada, à partir de la recherche, de données probantes et de pratiques exemplaires. Des services de garde de qualité sont essentiels pour le sain développement de l’enfant, l’égalité des femmes et des hommes, l’intégration des nouveaux arrivants, la réduction de la pauvreté et le soutien aux familles. Les familles canadiennes, peu importe leur emplacement, veulent des services de garde et en ont besoin.

    « Nous savons à quoi ressemblent des services de garde de qualité et ce qu’il faut pour créer des services abordables et de qualité. Tous les ordres de gouvernement doivent se donner comme priorité de veiller à ce que les familles canadiennes aient des choix qui répondent à leurs besoins et qui sont d’une grande qualité », précise Sonya Hooper, directrice générale de l’Association pour le développement de la petite enfance de l’Île-du-Prince-Édouard, une association affiliée à la FCSGE.

    Personnes-ressources :

    Don Giesbrecht, chef de la direction de la FCSGE, (613) 729-5289, poste 220, ou 204-223-9369

    Marni Flaherty, présidente de la FCSGE, 905-906-0030

    La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance est la plus grande association du secteur des services à l’enfance au Canada. Nous nous consacrons aux pratiques exemplaires dans le domaine de l’éducation et des soins de la petite enfance. Nous avons à cœur les enfants. Nous estimons que les enfants sont notre richesse. Afin de les protéger, de les aider à s’épanouir, d’assurer leur sécurité ainsi que de veiller à leur saine croissance et à leur développement, nous œuvrons pour offrir à la population canadienne des connaissances optimales sur l’éducation et les soins de la petite enfance et des pratiques exemplaires. Nous misons sur la recherche et la diffusion des connaissances ainsi que sur la création et le maintien de réseaux dynamiques.

    600-700 av. Industrial Ave, Ottawa (Ontario) K1G 0Y9   (613) 729-5289   1-800-858-1412    Fax/Téléc. (613) 729-3159

    Email/courriel : info@cccf-fcsge.ca       Website/site Web : www.qualitychildcarecanada.ca    www.qualiteservicesdegardecanada.ca

    La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance a le plaisir d’annoncer que Mme Roni Cahen de Vancouver (C.-B.) est la lauréate du prix Excellence dans la garde à l’enfance de 2017

     

     

     

     

    Au sujet de la lauréate : Aujourd’hui à la retraite, Roni Cahen donne généreusement de son temps pour agir comme mentore auprès des éducatrices de la petite enfance et pour être présente auprès des poupons et des tout-petits, ce qui lui permet de continuer à apprendre d’eux. Sa solide vision d’un apprentissage qui est souple, qui se fait en collaboration et qui mise sur la satisfaction de la curiosité a nourri bien des passions et a inspiré des façons de faire enthousiastes et importantes dans l’éducation des jeunes enfants.

    Mme Cahen est une éducatrice de la petite enfance qui travaillait sans relâche – et qui œuvre encore – à améliorer les services de garde en Colombie-Britannique. Elle enseigne l’éducation de la petite enfance dans des programmes collégiaux depuis plus de 30 ans et, même si la liste de ses réalisations est longue, l’une de celles qui se démarquent particulièrement est la conception d’une démarche pour éveiller la curiosité. Cette démarche se fait petit à petit, favorise la construction collaborative de sens chez les enfants, prévoit la répétition d’expériences avec des changements mineurs selon ce qui est pertinent, revient sur les travaux pour inciter les enfants à discuter, et s’attend à une curiosité collective.

    Mme Cahen continue à agir comme mentore bénévole auprès des éducatrices de la SFU Child Care Society pour les aider à mettre en œuvre des pratiques de réflexion à titre d’éducatrices-chercheuses.

    Le grand intérêt qu’elle porte à l’éducation de la petite enfance motive son engagement et son travail. Elle lit avidement la recherche portant sur l’éducation de la petite enfance et essaie de la mettre en pratique dans son travail. Elle a de nombreuses sources d’apprentissage. Elle voyage, regarde des films et aime bien les événements culturels. Tout cela enrichit sa vaste expérience de l’enseignement et sa croissance intellectuelle. Quand un nouveau livre sur l’éducation de la petite enfance sort, il est certain que Mme Cahen l’a déjà acheté pour nourrir sa volonté de grandir et d’apprendre.

    Elle a étudié à l’Université de Californie à Berkeley, puis a suivi des cours en éducation de la petite enfance au New Jersey avant de terminer ses études dans ce domaine au Collège communautaire de Vancouver. Elle a obtenu une maîtrise en développement humain du Collège Pacific Oaks en 1996. Elle a travaillé avec des enfants pendant cinq ans au New Jersey et pendant vingt ans dans le Lower Mainland, puis elle a été enseignante pendant dix-huit ans dans une école à participation parentale de Richmond (Colombie-Britannique). Durant cette dernière période, elle a commencé à enseigner divers cours sur l’éducation de la petite enfance à Richmond, Delta, North Shore et Burnaby. Elle continue d’enseigner au programme de formation et de perfectionnement en éducation de la petite enfance de Burnaby, mais à cette étape-ci de sa vie, elle s’investit surtout dans l’enseignement des programmes d’éducation inspirés de la méthode Reggio.

    Les candidats : La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance tient aussi à souligner toutes les personnes mises en candidature pour le prix Excellence dans la garde à l’enfance de 2017. Chacune d’entre elles a contribué de manière importante à l’apprentissage et aux soins des jeunes enfants au Canada et est digne d’une reconnaissance. Il s’agit de :

    • Marilyn Armstrong et Gina Blank de St. Albert (Alberta) et d’Edmonton (Alberta)
    • Liz Bruce d’Oakbank (Manitoba)
    • Deepika (Dee) Bakshi de Calgary (Alberta)
    • Carmelita « Carmen » Tilley de Fort McMurray (Alberta)
    • Barbara Wolff d’Edmonton (Alberta)
    • Anick Lia-Pehe de Winnipeg (Manitoba)

    Le prix Excellence dans la garde à lenfance, remis tous les deux ans par la Fédération canadienne des services de garde à lenfance, vise à honorer une personne qui a apporté une contribution exceptionnelle au domaine de la garde denfants. Ce prix reconnaît les réalisations dune personne dans nimporte quel domaine de la garde à lenfance, y compris directement auprès des enfants. Le candidat ou la candidate doit avoir consacré temps, talent et énergie pour améliorer les services de garde denfants au Canada et doit avoir :

    • contribué à lamélioration de la qualité dans les services de garde à léchelle locale, provinciale ou nationale
    • défendu les intérêts des enfants, des familles ou des intervenantes en milieu de garde
    • apporté une contribution reconnue à la profession
    • assumé un haut degré de responsabilité
    • démontré de lengagement et de la créativité.

    Enfin, la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance tient à remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de soumettre toutes ces candidatures exceptionnelles ainsi que le comité de sélection, présidé par Marni Flaherty de Hamilton (Ontario) et composé des représentantes du conseil des membres Jean Robinson de Lincoln (N.-B.), Cathy Ramos de Halifax (N.-É.), Ruth Houston de Toronto (Ont.), Jadranka Pocrnic de Saskatoon (Sask.), MaryAnn Farebrother de Calgary (Alb.) et Carla Hees de Vancouver (C.-B.).

    L’annonce d’un financement pluriannuel pour les services de garde d’enfants dans le budget constitue une bonne nouvelle – Il faudra cependant investir davantage pour répondre aux besoins continus des familles canadiennes

    À PUBLIER IMMÉDIATEMENT

     L’annonce d’un financement pluriannuel pour les services de garde d’enfants dans le budget constitue une bonne nouvelle – Il faudra cependant investir davantage pour répondre aux besoins continus des familles canadiennes

     Le 22 mars 2017

    OTTAWA – Le budget fédéral d’aujourd’hui prévoit un investissement de 7 milliards de dollars sur 10 ans en faveur des services de garde dans l’ensemble du Canada, à compter de l’exercice de 2017-2018. Après avoir été exclu du budget fédéral pendant des années, le secteur de la garde se réjouit puisque cet investissement reconnaît qu’il est essentiel que les familles aient accès à des services de garde abordables et de qualité.

    « Un investissement pluriannuel dans l’enfance et les services de garde constitue assurément un premier pas encourageant, fait valoir Don Giesbrecht, chef de la direction de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance (FCSGE). Il serait toutefois préférable qu’une part plus importante des fonds soit versée dans les premières années de cette période d’investissement, puisque les besoins de services de garde abordables, accessibles, inclusifs et de grande qualité sont pressants. »

    Il doit y avoir une collaboration et des négociations entre les provinces, les territoires, les communautés autochtones et le gouvernement fédéral pour qu’en tant que nation nous allions de l’avant et que nous œuvrions à améliorer le système de services de garde. Nous devons travailler ensemble à assurer des services de garde abordables, accessibles, inclusifs et de grande qualité pour tous les enfants. De tels services profitent aux familles, accroissent la participation des femmes au marché du travail et contribuent à l’économie. Depuis longtemps, le Canada n’investit même pas 1 % de son PIB dans la petite enfance comme le recommande l’Organisation de coopération et de développement économiques. Un tel investissement placerait le Canada sur un pied d’égalité avec les autres pays dotés d’un système complet d’éducation et de soins de la petite enfance.

    « Nous nous réjouissons que le gouvernement fédéral ait fait cet important premier pas en consentant un investissement pluriannuel, déclare Marni Flaherty, présidente du conseil d’administration de la FCSGE. Cependant, pour changer substantiellement la façon dont le Canada aide la classe moyenne – et toutes les familles – à accéder à des services de garde abordables et de qualité, il faudra accroître le financement, renforcer la planification et concerter les efforts. »

    La FCSGE presse le gouvernement fédéral de travailler avec les provinces, les territoires, les communautés autochtones et le secteur de la petite enfance au cours de la prochaine année en vue de préparer un plan de financement solide et de longue durée en prévision du prochain budget fédéral.

    Personnes ressources :

    Don Giesbrecht, chef de la direction, FCSGE, (613) 729-5289, poste 220 ou (204) 223-9369

    Marni Flaherty, présidente du conseil d’administration, FCSGE, (905) 906-0030

    La Fédération canadienne des services de garde à l’enfance est la plus grande association du secteur des services à l’enfance au Canada. Nous nous consacrons aux pratiques exemplaires dans le domaine de l’éducation et des soins de la petite enfance. Nous avons à cœur les enfants. Nous estimons que les enfants sont notre richesse. Afin de les protéger, de les aider à s’épanouir, d’assurer leur sécurité ainsi que de veiller à leur saine croissance et à leur développement, nous œuvrons pour offrir à la population canadienne des connaissances optimales sur l’éducation et les soins de la petite enfance et des pratiques exemplaires. Nous misons sur la recherche et la diffusion des connaissances ainsi que sur la création et le maintien de réseaux dynamiques.

    Budget fédéral 2017 FR

     

    Appel de mises en candidaturede la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance Le prix Excellence dans la garde à l’enfance

     

     

     

     

    Le prix

    Le prix Excellence dans la garde à l’enfance de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance honore les personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle au domaine de la garde à  l’enfance.

    Le prix récompense des personnes pour leurs réalisations dans les domains suivants de la garde à l’enfance:

    prestation de soins     nouvelles initiatives     qualité       recherche

    éducation                   politiques               défense des intérêts

    Le prix est attributé tous les deux ans. Le lauréat recevra la médaille.

     Les candidates et candidats

    Le prix Excellence dans la garde à l’enfance est une marque de reconnaissance pour les réalisations de particuliers dans tous les domaines de la garde d’enfants, y compris ceux qui travaillent directement avec les enfants.  Les candidates et candidats doivent avoir consacré temps, talent et énergie pour améliorer les services de garde d’enfants au Canada. Ils auront en outre:

    • contribué à l’amélioration de la qualité dans les services de garde à l’échelle locale, provinciale ou nationale
    • défendu les intérêts des enfants, des familles ou des intervenantes en milieu de garde
    • apporté une contribution reconnue à la profession
    • assumé un haut degré de responsabilité
    • démontré de l’engagement et de la créativité

    Il n’est pas nécessaire que les candidates et les candidats soient members de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance.  Les membres actuels du conseil d’administration et du conseil des members ne sont pas admissibles.

    Procédure de mise en candidature

    La mise en candidature pour ce prix doit être faite par au moins deux membres en régle de la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance. Il n’y a pas de formulaire de mise en candidature.  Les personnes ou les organisations qui soumettent le nom d’une candidate ou d’un candidat doivent inclure:

    • une ou des lettre(s) de recommandation d’au moins deux membres qui font la mise en candidature
    • le nom, le prénom, l’adresse et le(s) numéro(s) de téléphone et le courriel de la personne propose
    • une déclaration claire des réalisations de la candidate ou du candidat et la raison pour laquelle vous recommandez sa candidature
    • un curriculum vitae, des notes biographiques et(ou) d’autres documents pertinents

    Le comité de sélection est composé de membres du conseil d’administration et du conseil des membres de la Fédération canadienne des services de garde à  l’enfance. Les critères de selection comprennent la durée et le degré d’engagement personnel; l’impact des activités de la personne proposée sur les enfants et(ou) le domaine de la garde à l’enfance; et, sa capacité de surmonter les obstacles.

    Les mises en candidature doivent parvenir avant le 15 avril 2017.  Soumettez des nominations électroniquement à: dgiesbrecht@cccf-fcsge.ca

    Comité de sélection des candidatures
    Fédération canadienne des services de garde à l’enfance
    700, avenue Industrial, bureau 600
    Ottawa (Ontario) K1G 0Y9

    Tél: (613) 729-5289
    1-800-858-1412              
    Téléc: (613) 729-3159

    Un cadre d’éducation préscolaire et de garde pour les enfants du Canada: #TogetherWeCan

    #TogetherWeCan. Ensemble, nous pouvons bâtir un système de garde d’enfants qui sera abordable, accessible, inclusif et de grande qualité pour les familles du Canada. Que faut-il savoir et que pouvez-vous faire pour que ce système s’articule sur données probantes, sur les véritables besoins des familles et sur les pratiques exemplaires? Téléchargez le document Cadre d’éducation préscolaire et de garde pour les enfants du Canada : #TogetherWeCan  pour en savoir davantage.

    page-1-from-cccf_framework-frepage-2-from-cccf_framework-fre